Cahiers


2017



Abonnez-vous
   
Partager
Ramas

Après avoir lu quelques-uns de mes textes, une âme débonnaire et résolue, dotée qui plus est de compétences en informatique, est venue à bout de ma retenue. Ainsi est né Ramas.

Mot vieilli, ramas a laissé sa place à la forme actuelle ramassis. Un choix dicté non pas par inclination à l’affectation ou à la préciosité mais par un impératif d’ordre pratique, les noms de domaine disponibles se faisant de plus en plus rares. Ensuite, il faut bien l’avouer, parce que si ramassis affiche la modestie du projet, avec ramas, plus recherché (et heureusement trouvé), on reste modeste, mais à moitié seulement.

Car si ramas désigne bien un ensemble de choses sans valeur, on espère néanmoins qu’un minimum d’intérêt ou de plaisir sera éprouvé de temps à autre par d’aucunes et d’aucuns à la lecture de ces cahiers.

Des cahiers qui ramassent essentiellement deux types d’écrits, même si on ne s`interdira pas quelques exercices d`écriture, voire des poèmes de seconde jeunesse : des récits, à considérer comme autant de fictions, et des notes, inspirées de notre quotidien ou fruit de réflexions disparates, comme autant de propos partagés au comptoir du café, pourvu que ce ne soit pas celui du commerce.

F. A.

 

 francis.ambrois@orange.fr